Né en 2016 de la volonté de Jean-Maurice Belayche, Philippe Méaille et François Morellet, le Prix François Morellet est le seul prix auquel François Morellet accepta de donner son nom.
Il récompense chaque année une oeuvre littéraire ou un auteur pour son engagement en faveur de l’art contemporain et s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre le Château de Montsoreau – Musée d’art contemporain et les Journées nationales du livre et du vin (Saumur).

Le 11 octobre 2020, le Prix François Morellet sera remis à Kenneth Goldsmith pour son livre Duchamp is my lawyer. The polemics, pragmatics, and poetics of Ubuweb, paru en 2020 chez Columbia University Press.

En 1996, alors que le web est relativement récent, Kenneth Goldsmith crée la plateforme UbuWeb afin d’y publier des œuvres de poésie concrète difficiles à trouver. D’abord site de partage proposant des œuvres issues d’un mouvement littéraire relativement obscur, UbuWeb est devenu une archive essentielle de la littérature, du cinéma et de la musique d’avant-garde et expérimentale des XXe et XXIe siècles. Grâce à ce site, des internautes du monde entier ont désormais accès à des œuvres canoniques d’artistes tels que Kara Walker, Yoko Ono, Pauline Oliveros, Samuel Beckett, Marcel Duchamp, Cecil Taylor, Glenn Ligon, William Burroughs et Jean-Luc Godard.

Dans Duchamp is my lawyer, Goldsmith revient sur l’histoire d’UbuWeb, expliquant les motivations de sa création et la manière dont les oeuvres sont archivées, consommées et distribuées en ligne. À partir de ses propres expériences et d’entretiens avec des experts, Goldsmith décrit comment le site navigue sur les questions du droit d’auteur et comment il remet en question l’histoire de l’avant-garde. Le livre décrit également la croissance d’autres “bibliothèques de l’ombre” et évoque les artistes dont les œuvres rejoignent les objectifs, l’esthétique et l’éthique de UbuWeb. Il conclut en opposant l’engagement d’UbuWeb dans le mouvement de la culture libre  aux gardiens actuels de la culture algorithmique, tels que Netflix, Amazon et Spotify.

Kenneth Goldsmith est tour à tour, premier lauréat de poésie du MoMA, fondateur et éditeur d’UbuWeb, professeur de Uncreative Writing à l’université de Pennsylvanie et animateur à la radio new-yorkaise WFMU. Il milite pour une écriture du plagiat, de la copie et de la retranscription. Considéré comme une personnalité majeure de la création contemporaine, il fait aussi figure de paradoxe, quand il est reçu à la Maison-Blanche en tant qu’auteur, alors qu’il a publiquement, avoué avoir volé les mots des autres, et fait l’apologie du plagiat.
Sur le modèle de l’Art Conceptuel, Kenneth Goldsmith développe ses textes selon de nouvelles formes d’installations et de diffusions, réfléchissant aux nouvelles possibilités qu’offrent le numérique et internet.
Il est notamment auteur de Théorie (2015) et L’écriture sans écriture : du langage à l’âge numérique (2018). 

En 2020, la région des Pays de la Loire s’associe aux Journées nationales du Livre et du vin et au Château de Montsoreau – Musée d’art contemporain pour remettre le Prix François Morellet.