“Ce qui compte ce n’est pas ce que vous regardez, c’est ce que vous voyez”
Henry David Thoreau

Le 14 avril, le Château de Montsoreau – Musée d’Art Contemporain participe à la journée internationale du Slow Art Day.
Imaginée par Phil Terry, cette journée va à l’encontre d’un mode de consommation frénétique  de la culture et invite au contraire à raleMalabarntir et à regarder ne serait-ce qu’une œuvre d’art  mais avec attention.
Le temps d’une journée particulière, les visiteurs sont invités à prendre du temps pour admirer les oeuvres et à échanger leurs impressions avec d’autres visiteurs le temps d’un moment de convivialité.
Créé en 2008, le Slow Art Day rassemble à travers le monde des musées qui développent une approche « bien être », en se connectant principalement sur ses sensations, ses émotions, et ses propres perceptions des œuvres d’art. Il concerne aujourd’hui 12 pays et plus de 170 événements dans des musées internationaux : la National Gallery, l’Ashmolean Museum, la 440 Gallery de Brooklyn, l’Art Gallery of New South Wales de Sydney ou le Palazzo Strozzi à Florence.

Le principe du Slow Art Day consiste à regarder trois œuvres d’art pendant 5 à 10 minutes pour ensuite partager son expérience avec les autres visiteurs du musée. Au Château de Montsoreau, les visiteurs sont ainsi inivités à découvrir Mirror Piece (Art&Language), Air Conditionning Show (Art&Language) et Malabar (Ettore Sottsass) pour ensuite échanger leur ressenti entre eux et avec un médiateur du musée autour d’un café dans sa cave à manger JEAN 2 qui pratique, elle aussi, le slow food.